jeudi 23 juin 2016

Nous étions faits pour être heureux

Couverture Nous étions faits pour être heureux
Véronique OLMI


Résumé :

« C'est étrange comme il suffit d'un rien pour qu'une vie se désaccorde, que notre existence, tellement unique, si précieuse, perde son harmonie et sa valeur. » Quand Suzanne vient dans la maison de Serge à Montmartre, il ne la remarque pas. Elle accorde le piano de son fils. Elle est mariée, lui aussi, et à 60 ans il a ce dont rêvent les hommes : un métier rentable, une jeune femme parfaite, deux beaux enfants. Pourquoi soudain recherche-t-il Suzanne qui n'est ni jeune, ni belle, et apparemment ordinaire ? Pourquoi va-t-il lui confier un secret d'enfance dont il n'a jamais parlé et qui a changé le cours de sa vie ? Pour évoquer la passion naissante, les vérités enfouies et coupables, l'auteur de Bord de mer, Le Premier amour et Cet été-là, décline avec subtilité, en musique douce, juste et fatale, ces moments clefs où les vies basculent et cherchent désespérément la note juste.



x Contemporain x

x Le Livre de Poche x
x 240 pages x 2014 x


Mon avis :

C'est un récit qui prend son temps,
calmement,
pour installer une histoire extra-conjugale
sans fantasme.


Se laisser attirer par une charmante couverture.

Assister à la naissance de cet amour et de ses conséquences.

Se laisser porter par une atmosphère monotone, voire morose.

Il ne s'agit de parler d'un style contemplatif, plutôt d'une mise en avant de la prose de l'auteur. Qu'une plume mise sur la forme sans compter sur le fond ne m'a pas convaincue pour ce récit.

Pourtant, la seconde partie, ce secret révélé au détour d'un souvenir d'enfance, permet à l'histoire de décoller et de prendre peu à peu l'ampleur qui lui est due. Sans avoir le temps de l'atteindre.



Musique : Relaxing Piano - Hayao Miyazaki Collection