mardi 9 août 2016

Elfes et Assassins

Couverture Elfes et Assassins
Sylvie MILLER & Lionel DAVOUST & Collectif

Résumé :


Les elfes sont beaux, puissants, séducteurs ; ou bien sombres, dominateurs et effrayants… Dans l’ombre, les assassins se montrent froids, méthodiques, grisés par la chasse, mais ils sont parfois fragiles, rongés par le doute, ou encore poussés par une cause qui les dépasse. À travers toutes les nuances de la fantasy, médiévale, héroïque, urbaine voire post-apocalyptique, découvrez leurs aventures et leurs mystères, de la tragédie à l’humour, de l’épique à l’émotion – entrez dans la danse des Elfes et Assassins !

Cinquième anthologie parue dans le cadre du festival des Imaginales d'Epinal sous la direction de Lionel Davoust et Sylvie Miller.
Au sommaire : Raphaël Albert ; Pierre Bordage ; David Bry ; Fabien Clavel ; Fabrice Colin ; Jeanne-A Debats ; Anne Fakhouri ; Anne Duguël ; Johan Heliot ; Nathalie Le Gendre ; Jean-Philippe Jaworski ; Xavier Mauméjean ; Rachel Tanner.



x Fantasy x Nouvelles x
x Mnémos x 236 pages x 2013 x


Mon avis :

Ce livre est un bon compromis pour (re)découvrir les (principaux ?) auteurs de fantasy française.

L'avantage, c'est qu'il y en a pour tous les goûts. Du style le plus abrupt au plus doux, de l'originalité et du classique, du baroque et du macabre, le lecteur peut s'imprégner de différents univers portant sur un même thème.

Bien sûr, toutes les nouvelles me m'ont pas plu mais j'ai parcouru des pages captivantes (La dernière affaire de Sagamor, Le sourire de Louise, J'irai à la clairière).

La fantasy est donc amenée sous différentes formes et de manière intelligente : la première nouvelle est assez classique, la seconde un peu moins puis les découvertes s'enchaînent.

Ceci dit, je ne recommande pas cette anthologie pour les néophytes de la lecture car certains textes méritent du recul et cela pourrait en rebuter quelques uns. Mais si vous êtes prêt à tenter l'aventure, préparer une liste des livres que vous aurez envie de lire par la suite (j'dis ça, j'dis rien...).


Musique : Coming Home - Kaiser Chiefs